Conserver le léopard des neiges au Ladakh

Espèce concernée: Léopard des neiges (Panthera uncia)
En danger (UICN 2008).

Localisation: Montagnes trans-himalayennes du Ladakh, Inde du Nord.

Communautés humaines partenaires: Fermiers, écoles, touristes.

Principal objectif: Concilier la conservation du léopard des neiges et l’amélioration des conditions de vie des communautés humaines au Ladakh.

Carte de la répartition mondiale des populations de léopard des neiges (en orange : populations résidentes; en jaune : populations probablement résidentes). Source UICN 2013.

Comprendre

Améliorer les connaissances sur l’abondance, la distribution spatiale et le comportement du léopard des neiges.

Prévenir et compenser

Élaborer des solutions pour anticiper et compenser les attaques du léopard des neiges et des autres prédateurs (loup, lynx, ours) sur les troupeaux domestiques.

Communiquer

Participer au développement de programmes d’éducation et de sensibilisation des communautés humaines sur les rôles de la faune sauvage et les moyens de cohabiter avec elle.

Responsable de projet: Tsewang Namgail, directeur de Snow Leopard Conservancy snowleopardhimalayas

Coordinatrice HISA: Gaëlle Darmon.

Tsewang et Gaëlle lors d’une réunion de travail dans les bureaux de Snow Leopard Conservancy à Leh en Août 2013.

La vallée de la Noubra entourée de montagnes où vivent les léopards des neiges.

Le léopard des neiges (Panthera uncia) est le symbole des montagnes enneigées d’Asie centrale. On estime qu’il reste seulement 3 500 à 7 000 individus dans le monde, moins de 500 en Inde. L’espèce est aujourd’hui en voie de disparition. Dans son habitat naturel, terrains escarpés qui culminent jusqu’à 5000 m d’altitude, le léopard des neiges se nourrit essentiellement de grands herbivores sauvages, tel que le grand bharal (Pseudois nayaur) ou le bouquetin asiatique (Capra ibex ibex).

La survie du léopard des neiges est étroitement liée à la préservation de son habitat si particulier, et à celle de ses proies. Mais son habitat et ses proies sont menacés par le réchauffement climatique, l’expansion des activités humaines, et le braconnage. Lorsque ses proies naturelles se font rares, le léopard des neiges est contraint de se rabattre sur les herbivores domestiques, chèvres, moutons, et même yaks. Ce risque de prédation des troupeaux domestiques est exacerbé par les nouvelles pratiques d’élevage dans la région qui permettent aux troupeaux d’errer sans surveillance.

Les pertes causées par la prédation peuvent atteindre 10% du cheptel, parfois plus. Ceci représente un coût majeur pour les ladakhis, dont les maigres revenus annuels proviennent essentiellement de l’élevage. Dans ce contexte, le léopard des neiges est souvent considéré comme un animal nuisible par les communautés humaines locales, et essuie parfois des tirs de représailles. Les Ladakhis sont donc les premiers acteurs de la conservation du léopard des neiges. Nous sommes convaincus que la conservation du léopard des neiges peut servir au développement des communautés humaines du Ladakh, à l’amélioration de leur qualité de vie, notamment via l’écotourisme.

C’est en ce sens que travaille l’organisme Snow Leopard Conservancy. HISA lui apporte son soutien financier, matériel et scientifique pour améliorer les connaissances sur l’écologie du léopard des neiges, pour réduire le conflit qui oppose l’espèce aux éleveurs du Ladakh, et pour sensibiliser les communautés humaines locales aux bénéfices qu’elles peuvent tirer de la conservation des espèces sauvages en général, et du léopard des neiges en particulier.

Ci-dessus : Villageoise qui confectionne pour les touristes des figurines artisanales, en poils de yak et de chèvre, représentant les animaux sauvage de la région.

Ci-dessus : Ouverture d’une piste de randonnées entre deux chambres d’hôte au cœur de l’habitat du léopard des neiges.

A gauche : Distribution de fournitures aux villageois ladakhis désireux d’aménager une chambre d’hôte chez eux afin d’accueillir des touristes venus dans la région pour y faire des treks, ou y observer la faune sauvage.

Aidez-nous, aidez-les !

Faire un don